vaccins obligatoires

Pour discuter de l'actualité : médicale ou non !
Répondre
Avatar du membre
Korrigan
Messages : 21
Enregistré le : lun. juin 25, 2018 4:33 pm
Mon U.F.R : BREST

lun. août 13, 2018 10:40 am

Bonjour,

On peut noter que la communauté anti vaccin semble continuer à prendre de l'ampleur.
L'italie qui avait rendue obligatoire 10 vaccins est en train de faire marche arrière sur leur politique d'obligation vaccinale.

En France il m'arrive fréquemment de croiser un individu qui présente une certaine méfiance vis à vis de la vaccination.
Mais ce qui revient souvent, à mon grand regret, c'est que ces personnes disent avoir des difficultés pour accéder à une information claire et objective sur les vaccins (je ne développerai pas ici la montée du complotisme mais les deux sont possiblement liées).

Je leur recommande cette source, assez lisible et complète pour le grand public (mais de 2015...) :
https://www.inserm.fr/information-en-sa ... ccinations

Ce qui est remarquable c'est que cette défiance finit par énerver des non professionnels de santé :
https://www.youtube.com/watch?v=ZIF9my4aVO4

En 2010, 61% des Français avaient une opinion favorable au sujet des vaccins, contre 90% cinq ans plus tôt.

Sur le blog de vie de carabin à propos des vaccins, le premier commentaire:

"C’est bien gentil ton histoire, moi j’ai fait un vaccin ça m’a fait un trou dans le bras ( oui un trou , c’était dégueulasse et purulent). Maintenant j’ai une cicatrice à vie, et je peux pas exposer mon bras au soleil car la peau pèle car j’ai plus de mélanine sur cette zone pour me proteger. Donc les vaccins c’est comme tout, y’a des risques et des désavantages, c’est pas parce que t’es médecin qu’il faut prendre les gens pour des idiots quand ils envisagent ces risques." http://www.viedecarabin.net/?p=770

Mon but n'est pas de critiquer cette personne mais bien ce type de discours (on ne sait pas quel a été son vaccin par ailleurs). On a voulu sortir de la médecine paternaliste. C'est bien. Mais on a cru que les gens pourraient effectuer une balance bénéfices/risques. Or il est très difficile pour un individu de rationnaliser les très faibles probabilités (sinon personne ne jouerait au loto). Cette vidéo explique la perception du risque chez les individus: https://www.youtube.com/watch?v=MCg2lw4Nxno

Est ce éthique d'obliger un individu à se mutiler voir mourir pour potentiellement se protéger individuellement d'une maladie et protéger tous les individus qu'elle serait à même de contaminer?

Si l'on tourne la question cela peut aussi donner : Est il éthique de laisser un individu choisir de ne pas se vacciner au risque que des personnes n'ayant pu se vacciner doivent subir handicap ou décès?

Peut-on attaquer au pénal un individu qui par choix de ne pas se vacciner est probablement un des maillons ayant conduit au décès d'autres individus ?

La médecine occidentale (malgré ses travers économiques) est une médecine "basée sur les preuves". Si après introduction d'un vaccin dans une population, le taux de la maladie et de ses complications chutent, et que les effets indérables sont moins fréquents/graves que la maladie alors ce vaccin semble efficace. On généralise la diffusion du vaccin et on continue à faire des études...

Image
Diagnostiquer tient plus de l'art que de la science.
Répondre